FANDOM


Alice Uwaebuka Obiefune
Alice
Espèce: Humaine
Emploi: Assistante de bibliothèque au chômage
Affiliations: Compagnon du Onzième Docteur
Origine: Londres, 2014
Père: Ijezie Obiefune
Mère: Ada Obiefune
Apparitions: Première apparition : After Life (Comics)
Alice Uwaebuka Obiefune était une assistante bibliothécaire anglaise. Elle devient compagnon du Onzième Docteur un mois après le décès de sa mère, la perte de son emploi et de son appartement, quand ce dernier essaye de capturer un Katharite.

Elle était un compagnon propre au média comics de Doctor Who, plus précisément à la série Doctor Who: The Eleventh Doctor chez Titan Comics et Doctor Who: Le Onzième Docteur chez Akileos pour la version française.

BIOGRAPHIE Modifier

Deuil, dépression, espoir Modifier

Alice était la fille d'Ijezie Obiefune et d'Ada Obiefune. Alors qu'elle était encore petite, son père mourut. Pendant son enfance, elle et sa famille ont subi du racisme. (DW : Whodunnit ? (Comics)).

Elle devint assistante bibliothécaire. Elle aidait les personnes ne sachant pas lire, faisait la lecture aux enfants, en plus du travail de monitrice.

La mère d'Alice mourut, et en l'espace d'une semaine, Alice perdait son emploi pour raison budgétaire, et son appartement pour raison sanitaire.

Alice rencontra le Docteur juste au moment où son moral était tombé au plus bas. Cette rencontre fit énormément de bien à Alice qui avait besoin de se changer les idées et de sortir du monde dans lequel elle vivait.

Hyvw3Wk

Elle aida le Docteur à attraper un Katharite : une créature canine extraterrestre se nourrissant des émotions négatives, que le Docteur ramena à son propriétaire. A la suite de cela, Alice devint un compagnon du Docteur. (DW : After Life (Comics)).

Rester avec le Docteur ? Modifier

Le Docteur l'emmena pour son premier voyage à Rokhandi, une ancienne planète vierge, exotique et tropicale, reconvertie en usines et en parc d'attraction. C'est dans Rokhandi World qu'Alice effectua son premier voyage. Là-bas, ils durent lutter contre les employés de Avotreservice.corp, qui faisaient subir, à l'aide d'une créature extraterrestre informe pouvant absorber tout désir d'ambition, de créativité, "de faire du grabuge", un lavage de cerveau aux clients du parc. Ceci pour embaucher les clients en tant qu'employé docile. Pendant l'aventure, ils rencontrent le chef de la sécurité August Hart, qui semble déjà les connaitre. (DW : The Friendly Place (Comics))

Ensuite, ils allèrent voir l'artiste préféré de la mère d'Alice à son tout premier concert en 1962. Mais Alice est déçue par ce concert de l'artiste appelé John Jones, et ne se prive pas pour le dire et en discuter avec le Docteur. L'artiste ayant entendu ces remarques les suivit et rentra sans se faire remarquer dans le TARDIS, devenant par là un compagnon du Docteur.

Pour pallier à la déception d'Alice, le Docteur l'emmena voir Robert Johnson, autre artiste qui plaisait à sa mère. Ils se matérialisèrent dans une exploitation de coton des années 30.

Dans une grange, ils firent face au Chasseur de Talent, une personne en lien avec Avotreservice.corp, qui donnaient à ses victimes leurs désirs pour les transformer en esclave, et qui avait déjà pris sous son contrôle une foule entière. Alice, avec l'aide de Jones sauva le Docteur qui retenait la foule et qui subit les effets du pouvoir du Chasseur. Elle intégra aux commandes du TARDIS, le tournevis sonique du Docteur qui avait enregistré la fréquence qui libérerait les prisonniers du Chasseur. Robert Johnson utilisa un ampli relié au TARDIS pour libérer la foule. (DW : What He Wants (Comics))

Dw-11th-doctor-4-3

Après ce voyage, Alice commença à exprimer des doutes quant à continuer de voyager avec le Docteur pour fuir sa malheureuse réalité. Elle se disputa avec lui, lorsque maladroitement il déclara prendre des compagnons comme des animaux errants qu'il amène à un endroit meilleur. Honteux, le Docteur conduit Alice chez elle. Cependant, croyants être à Londres, ils atterrirent dans une base militaire spatiale. Dans cette station, ils retrouvèrent l'agent August Hart qui lui les rencontrait pour la première fois. Dans la station, une menace inconnu plonge les employés dans un comas après avoir vider leur esprit. Pendant que le Docteur menait l'enquête, Alice et Jones patientaient à la cafétéria. La créature inconnu attaqua Jones. (DW : Whodunnit ? (Comics)).

Mais Alice sauva son compagnon, puis se mirent à fuir pour échapper à la créature. Ils retrouvèrent le TARDIS mais furent encerclé par Hart et plusieurs agents armés. Le Docteur apparût et les libéra. La créature arriva soudainement ensuite, et alors que Hart s'apprêtait à la mettre à mort, le Docteur s'interposa, averti Hart qui se rendit. Alice pris la décision de rester avec le Docteur, quand elle vu que le Docteur fit de la créature, qui était un esprit métamorphe répondant au nom de ARC, torturé par Avotreservice.corp, et désireuse d'apprendre par d'autres moyens qu'en vidant les personnes de leurs esprits, son nouveau compagnon. (DW : The Sound of our Voices (Comics))

Faire le deuil et manipulation Modifier

Malgré cela, elle décida tout de même de rentrer pour quelques jours chez elle pour trier les affaires de sa mère et retrouver un appartement. Le chagrin persistait malgré ses voyages avec le Docteur. Cependant, lorsque le Docteur s'apprêtait à partir, un énorme bruit se fit entendre du ciel : un combat spatial opposait deux empires : les Amstrons et les J'arrodic qui se livraient une guerre depuis des temps immémoriaux et dont l'origine même fût oublié. Les planètes respectives de ces deux peuples étaient détruites depuis longtemps, mais cela n'empêchait pas la guerre de continuer et de s'étendre.

Face à ce risque pour la Terre de subir les conséquences de cette guerre, le Docteur décida, en laissant Alice, et avec l'aide de Jones et d'ARC, de voler jusqu'au champs de bataille. Bien qu'ayant insisté pour l'aider, Alice se retrouva seul, observant avec une certaine ironie, les terriens qui admiraient le spectacle d'une guerre ne les concernant pas, et pleurant sur une photo d'elle et de sa mère. Peu de temps après, Alice fut surprise par un bruit dans sa cuisine. Elle demanda si c'était sa propriétaire ou le Docteur. En rentrant dans sa cuisine, la voix déclina être le Docteur, puis, Alice lâcha la photo devant l'apparition d'un Seigneur du Temps.

23

Pendant ce temps, Le Docteur, Jones et ARC se téléportèrent sur le vaisseau mère des Amstrons. Ils devaient se rendre dans le musée juridique sacré des Amstrons pour trouver un vide juridique pouvant mettre fin à cette guerre, et l'origine du conflit. Après plusieurs dangers, ils arrivèrent à la bibliothèque. Dans le hall aux millions d'ouvrage, Le Docteur devait faire vite : Jones était pris d'hallucination et sur le point de s'évanouir, à cause, selon le Docteur, d'un parasite, et des gardes Amstrons qui arrivaient. Face à cela, une voix dans l'ombre, lui proposa de l'aider : Alice apparût, au bras de sa mère. (DW : The Eternal Dogfight (comics))

Alice était déçue et en colère : elle ne comprenait pas que le Docteur puisse lui montrer, depuis leur rencontre, des choses impossibles et qu'aujourd'hui il lui dise qu'il soit impossible à sa mère de revenir d'entre les morts.

Ada, comme pour changer de sujet, demanda ce qui arrivait à Jones, en l'appelant "le garçon" et ARC. Le Docteur lui répondit qu'un parasite qu'il avait ingéré s'en prenaient à ses centres émotionnels.

Il revint au sujet d'Ada, et dit à Alice qu'elle ne possédait aucune cellule, qu'elle était pure matière. Mais Ada l'interpella : "vous n'avez jamais vu un tel phénomène [...] ?" et le Docteur pensa à Rory Williams. Puis très vite, Alice revint à l'urgence du conflit qui opposait les Amstrons et les J'arrodic au-dessus du ciel terrestre.

Le Docteur donna à Alice son tournevis sonique et les consignes : trouver la cause du conflit et un moyen de l'arrêter. Mais très vites des gardes Amstrons pénétrèrent dans le musée, et les mirent en joue.

Les gardes pensaient avoir à faire à des espions ennemies, mais Alice les interrompit et réclama au nom de la Terre son droit "d'envoyer l'astronaute de l'infini par le portail de la création", comme le spécifiait un ouvrage du musée. Les gardes cessèrent leur hostilité et donnèrent l'ordre de préparer une chambre pour le Docteur et ses compagnons.

Alice et le Docteur demandèrent de plus amples informations sur cet astronaute : à une époque lointaine, les scientifiques Amstrons et J'arrodic réussirent à ouvrir un trou de ver vers un autre univers. Les deux peuples décidèrent d'envoyer deux explorateurs de leur espèce respective pour qu'ils décrivent ce qu'ils voient et reviennent. Lors de la première expédition, les deux voyageurs dirent voir "le visage du créateur", ne dirent plus rien, et jamais ne revinrent. D'autres explorateurs ont été envoyé, sans plus de succès, et au fil du temps, un conflit théologique sur l'image de ce Dieu naquit entre les deux espèces et donna naissance à cette guerre. Comme aucun astronaute n'était jamais revenu, le conflit ne pouvait se résoudre.

Mais Alice, au nom de la Terre, avait réclamé son droit d'exploration et d'observation. Ce qui signifiait : pas de voyage en TARDIS, mais dans le vaisseau de même modèle que les premiers astronautes ; deux passagers exclusivement humain. La décision fut prise par l'Amstrons : Alice et Jones allaient être les astronautes.

16

Avant de pénétrer dans le portail, Alice reçut un message de soutien de sa mère. Mais Alice, des larmes coulant sur ses joues, expliqua à celle qui lui parlait comment elle ne pouvait être sa mère : John Jones était l'artiste préféré d'Ada qui en possédait tous les disques, mais elle ne l'avait pas reconnu et l'avait appelé "le garçon". Elle ne pouvait être sa mère, et Alice lui demanda alors de se révéler : il s'agissait du chasseur de talent qui promit au Docteur qu'ils allaient se retrouver avant de se téléporter.

Le vaisseau traversa le portail. Alice et Jones y retrouvèrent un espace si beau que les passagers précédents, dont on en voyait les épaves, avaient dut se laisser mourir à le contempler. Cependant, Alice ne fût pas aussi sensible à cette beauté et décida de faire demi-tour.

Alice sortit du vaisseau et expliqua froidement à l'Amstrons qu'il n'y avait pas de créateurs, mais que "des tas de lueurs idiotes". Plus tard, le Docteur et ses compagnons assistèrent à la signature de traité de paix entre Amstrons et J'arrodic. Entre-temps, le Docteur tenta de remonter le moral d'Alice, de lui redonner espoir. Celle-ci éclata de rire quand elle vit sortir de l'armure Amstrons, un hamster doué de parole. (DW : The Infinite Astronaut (Comics)).

Lutte contre Avotreservice.corp Modifier

Dans le TARDIS, Alice broyait du noir à cause du chasseur de talent. Le Docteur, quant à lui se préparait à s'en prendre directement au QG d'Avotreservice.corp et à affronter l'entreprise. Ils s'y matérialisèrent et se dirigèrent vers le QG. le Docteur confia à sa compagne une montre qu'il décrivit comme "un plan B" à utiliser "quand le moment sera venu", sans donner plus d'explication, hormis "pressez le bouton et pensez à moi". Il se dirigea ensuite vers l’accueil du bâtiment et son hôtesse : il demanda à voir le PDG de l'entreprise en se présentant comme le nouvel actionnaire majoritaire. Malgré les refus de l'hôtesse, une voix à travers une enceinte permit au Docteur de monter rencontrer le PDG.

15-alice

Le Docteur prit l’ascenseur, malgré les avertissements d'Alice qui sentait venir un piège. Au moment où les portes se refermèrent, Jones, Alice et ARC se retournèrent : l'ensemble des personnes du hall les fixaient avec des rayons lumineux sortants de leurs bouches et de leurs yeux. Ils essayèrent de s'échapper et Alice fit une réflexion sur la nature d'ARC et du chasseur de talent : et s'ils étaient une partie d'une seule et même entité divisée, comme celle à Rokhandi ?

Mais avant d'arriver à conclure son raisonnement, la porte de l'ascenseur s'ouvrit et Jones et Alice se retournèrent sur le Docteur. Cependant, pris de panique, ils le fuirent grâce à ARC qui dégagea le personnel du Hall et coururent vers le TARDIS qui se dématérialisa avant qu'ils pussent rentrer. Alors ils fuirent au loin sous la pluie : la personne qui sortit de l'ascenseur et qui lui ressemblait n'était plus le Docteur mais était devenu le Directeur Général. Alice appuya sur la montre et pensa au Docteur, et un hologramme de celui-ci apparût. (DW : The Rise and Fall (Comics))

Depuis plusieurs mois Alice, Jones et ARC sont en fuites, poursuivis par Avotreservice.corp, et avec comme seul allié un hologramme de la vrai personnalité du Docteur. Beaucoup de choses ont changé : Le chasseur de talent avait donné au Docteur ce qu'il voulait, et désormais il travaillait pour Avotreservice city depuis son TARDIS transformé en gratte-ciel et protègait la planète. Il n'y avait plus d'histoire et personne n'avait besoin d'être sauvé. Tout le monde était content. " le Docteur avait créé un monde sûr où les habitants qu'il avait récupérés dans leurs mondes respectifs seraient protégés. Et ce faisant, il s'était guéri lui-même. Plus de monstres, plus d'histoires."

05-alice

Dans une maison, un groupe d'enfant raconte une histoire, celle de Xavi Moonburst. Mais à peine ont-ils commencé que des Effaceurs apparaissent dans le salon. Ils appartiennaient à la compagnie et certifiaient que l'histoire était la propriété de la compagnie. Mais à peine avaient-ils commencé leur procédure, que du toit surgit Xavi Moonburst, alias Jones, qui les mit hors d'état de nuire. L'instant d'après surgit des ombres, un individu habillé d'un nœud papillon qui somme aux enfants de se cacher et de raconter des tas d'histoires sur le Docteur, alias Alice.

Plus tard, Alice, dans le salon d'une maison vide, discutait vivement d'un plan avec le Docteur. Au bord de la dispute, Jones réussit à calmer leurs colères, et les conduisit vers ARC dont l'état s'empirait : ARC, le chasseur de talent, et l'Entité prisonnière et exploité à l'intérieur du TARDIS étaient différentes parties d'un même tout et ARC ressentait ce que subissait l'Entité. Il était proche de la mort, aussi, décidèrent-ils de pénétrer dans le TARDIS.

Jones, Alice, ARC et l'hologramme du Docteur se dirigeait vers un entrepôt lorsque des Effaceurs apparurent et leur barrèrent la route. Sur le point d'être arrêté, du toits de différents immeubles surgirent des individus se faisant tous passer pour Xavi Moonburst et sautèrent sur les Effaceurs. Alice et les autres purent s'enfuir et aller récupérer dans l'entrepôt une voiture.

Coincés dans un embouteillage, ARC s'évanouit et d'autres Effaceurs s'approchaient d'eux. Alice prit le volant et tenta de s'enfuir, mais ils furent pris en chasse par deux vaisseaux qui leurs tirèrent dessus, et ils allèrent s'écraser contre les murs du TARDIS.

Sauvés par ARC, ils se firent tout de même emprisonnés. Du haut du TARDIS, dans le bureau du Directeur Général, enchainés, le Directeur leur certifia qu'ils appartenaient à la compagnie et que la montre d'Alice était cassé. Il ordonna au chasseur de talent d'utiliser leurs histoires pour nourrir l'Entité qui "alimente la matrice étendue du TARDIS. Laquelle maintient en vie cette ville et ses habitants. Ce qui constitue... Un mal nécessaire". Ayant dit cela, le Directeur ressentit une douleur qui était le signe d'un sursaut de son ancienne conscience morale.

20-alice

Ayant très vite repris ses esprits, le Directeur invoqua des effaceurs. Alors Alice se mit dans une colère noire : elle essayait de faire comprendre au Directeur, que contrairement à ce qu'il voulait, il était normal qu'il souffre, qu'il ait des regrets, qu'il ait pu se tromper sur ce qu'il avait fait ; que cela faisait de lui une personne complète, ce qu'il était, malgré toute la douleur que cela engendrait. Le Directeur perplexe, se mit à réfléchir à ce qu'il était, à son histoire, l'histoire de sa vie. Il ré-accepta cette part de sa personnalité et redevint le Docteur. Alors, peut-être nourrie par l'histoire du Docteur, peut-être parce que le Docteur en avait fait le choix, ou peut-être parce que les histoires voulaient retournées à leur propriétaire, l'Entité explosa sa zone de confinement et le chasseur de talent, et le TARDIS décolla, provoquant la destruction d'Avotreservice city.

Plus tard, le TARDIS se matérialisa sur la planète paradis 3958F? y déposa les habitants de la city et le Docteur remercia Alice. (DW : The Other Doctor (Comics))

A la poursuite de l'Entité Modifier

Depuis la destruction d'Avotreservice city, l'Entité s'était enfuie dans le vortex temporel et errait dans l'espace, "seul et effrayé". Pour la localiser, le Docteur demanda à ARC de se brancher au circuit télépathique du TARDIS. Ils se téléportèrent près d'elle mais à un temps précédant la séparation. La panique s'installa. Le TARDIS était, par sa propre volonté, sur le point de rentrer en collision avec le vaisseau d'Avotreservice.corp qui les avait séparé, et donc d'entraîner un paradoxe temporel. Le Docteur n'eût pas le temps de l'arrêter. Le TARDIS explosa avant l'impact.

11-alice-2

Alice se retrouva seule dans la salle des commandes. Les autres avaient disparus. Elle tenta de comprendre ce qui se passait et de communiquer avec le TARDIS. Alice utilisa les circuits télépathiques du TARDIS pour demander à Jones de la rejoindre. Quand Jones la retrouva, elle lui expliqua ce que le TARDIS lui avait communiqué avant de l'appeler : elle s'était délibérément brisée pour "évacuer quelque chose qui s'était introduite en elle". Ils en déduisirent que la chose que le TARDIS voulait expulser était le Chasseur de talent : il s'était caché dans le TARDIS et n'avait pas explosé comme le pensait Alice.

ARC rejoignit Alice et Jones, mais fût suivit par le Chasseur qui leur apparût sous les traits de la mère d'Alice. Elle n'en fut pas pour autant déstabilisé, et le Chasseur prit la forme du look parfait de Jones. Il essayait de convaincre Alice de lui laisser le TARDIS pour qu'il puisse réaliser ce qu'elle désirait. Mais Alice, toujours liée télépathiquement au TARDIS, commanda l'ouverture des portes. Le Docteur pût alors repérer le TARDIS et se diriger vers lui. Le chasseur tenta d'intimider ARC, mais ce dernier le frappa de toute sa masse et l'éjecta du vaisseau.

Le Docteur, une fois rentré dans le vaisseau, donna la marche à suivre : récupérer l'Entité avant que le Chasseur de talent ne le fasse. (DW : Four Dimensions (Comics))

Après une certaine période à chercher l'Entité, le TARDIS la localisa : lié à un OVNI elle était sur le point de s'écraser sur la Terre au temps de la Rome Antique. Malgré des efforts pour faire changer sa trajectoire, le TARDIS se détacha de l'OVNI qui s'écrasa sur Terre. Après l'impact, des ombres provenant de lieu du crash s'approchèrent de deux légionnaires romains : c'était des Cybermen contrôlées par l'Entité.

Le TARDIS atterrît près de la troupe de Cybermen, éjecta le Docteur et ses compagnons et les enferma dehors. Le Docteur expliqua la présence des Cybermen : l'Entité avait dut intercepter leur vaisseau, puis en prendre le contrôle.

14-alice

Avec l'aide de ARC et de l'empereur Constantin et ses légions romaines, ils réussirent à battre en retraite sur le pont Milvius mais étaient et allaient être impuissant à enrayer définitivement la menace. Pendant la fuite, l'Entité avait pris possession de Jones. Loin de leurs ennemies, Alice se disputa avec le Docteur, ne supportant pas son inaction, son aveu d'impuissance, et lui ordonna de faire quelque chose. Jones était important pour elle et pour sa défunte mère dont il allait incarner l'artiste préférée.

Malgré l'insoluble situation, les troupes de Constantin voulaient à tout prix se battre. Mais le Docteur choisit une autre option : il demanda à ce que les romains protègent Alice, pendant que lui et ARC iraient parler avec l'Entité, dans ce qu'il décrivit comme une mission suicide.

ARC et le Docteur s'unirent mentalement et physiquement. Ils s'approchèrent des Cybermen. Alors, ils s'unirent avec l'Entité, puis le Docteur prît le total contrôle : il projeta chez les cybermen la vision d'une divinité la plus désirable à leurs yeux et exploita cette faiblesse pour les faire fuir.

Même si le Docteur réussit à sauver Rome et à empêcher l'invasion, il ne pût empêcher l'Entité de s'enfuir à nouveau. ARC semblait profondément attristé de cela. Le TARDIS refusait toujours de s'ouvrir, et Jones était porté disparu. (DW : Conversion (Comics))

Aller de l'avant Modifier

Le Docteur rentra dans une colère et un chagrin désespérant. Alice Obiefune tenta de le réconforter, de le motiver, mais il refusait d'entendre. D'après le Docteur, il existait un lien de confiance entre le TARDIS et son pilote. Si ce lien était rompu, la machine retournait sur Gallifrey ou auprès du Seigneur du Temps le plus proche. Or comme le rappela le Docteur, sa planète et son peuple n'existaient plus. Il ignorait donc où sa machine se trouvait. Enfin, Alice le prît dans ses bras, et le Docteur s'apaisa quelque peu. Elle demanda à ARC de venir soutenir lui aussi le Docteur, mais il avait de la rancœur contre lui de l'avoir fait souffrir pour contrer l'invasion des Cybermen, ce qui démoralisa encore plus le Docteur.

10-alice

Cependant, ARC dit pouvoir communiquer avec Jones et commença à lui parler par contact psychique et à lui demander où il était. Alice et le Docteur apparurent à Jones pour lui faire comprendre qu'il n'était pas mort mais absorbé par l'Entité. Cependant, il allait bientôt mourir : l'Entité se dirigeait vers "la fin du flux temporel". Pour l'arrêter, Jones devait lui redonner de l'espoir envers la réalité, utiliser son talent pour lui redonner confiance.

Soudain, une énorme masse blanche, semblable à un vaisseau spatial apparut devant le Docteur, Alice et ARC. En sortit Jones, mais sous une forme spéciale dut à son union avec l'Entité. Il lui avait redonner "de la bienveillance à l'égard des choses" en lui chantant ses chansons. Il leur proposa de les amener où ils voulaient. Le Docteur leur demanda de le conduire vers le TARDIS. Ils téléportèrent vers Londres, en 2015. Le Docteur courut vers son TARDIS qui avait rejoint le Seigneur du Temps le plus proche : sa mère.

Le Docteur rentra dans le TARDIS, et fît face au Chasseur de talent qui avait pris l'apparence de sa mère mais fût très à nouveau expulsé du vaisseau. Effondré, Alice tenta encore de le faire surmonter cette perte comme elle essayait de surmonter la sienne. Le prenant par le bras, elle le força à courir. Une immense créature tentait d'intercepter le TARDIS au-dessus de Trafalgar Square.

D'après Alice, c'était Jones, ARC et l'Entité qui empêchaient le chasseur de talent de s'enfuir avec le TARDIS. Alice demanda au Docteur de se ressaisir et de trouver un plan. Alors, il se servit des restes du lien télépathique existant entre Alice et le TARDIS pour parler avec son vaisseau. Alors le Docteur lui parla, lui demanda de l'aide. Le lien se brisa. Le TARDIS avait de nouveau disparût mais pour se matérialiser aux pieds du Docteur.

Croyant s'être débarrassé de ceux qui tentaient de le retenir, le chasseur de talent fût surpris de voir le Docteur et Alice dans le TARDIS. Se jetant sur eux, il n'eût pas le temps de les empêcher de faire voyager le TARDIS. Ayant compris que le TARDIS ne répondait plus à sa volonté, le chasseur de talent sortit. Or, ils s'étaient matérialisé sur l'Entité, et le chasseur de talent fût pris par le col par Jones. Il lui demanda ce qu'il désirait, lui promettant de le lui donner pour toujours. Le chasseur de talent l'exprima, mais fût réabsorbé par l'Entité.

18-alice

Alice jugea cette fin trop facile pour le chasseur de talent, après ce qu'il avait fait. Le Docteur lui demanda de tourner la page. Ce qu'elle fît, et elle lui sauta dans les bras. Le Docteur demanda si ARC avait besoin d'aide pour s'occuper de l'Entité, mais ce dernier préférer rester seul. Jones se vit proposer de rester uni à ARC et l'Entité ou de voyager avec le Docteur. Il quitta ARC mais demanda au Docteur de le ramener.

Ils retournèrent en 1962, à l'endroit même où Jones était monté dans le TARDIS : le club où il avait fait ses premiers concerts. Sachant que la mère d'Alice assistait aux premiers concert de Jones, il lui proposa de rentrer pour venir la voir. Sur scène, Jones s'épanouissait ; Le public, et Ada, dansaient. Alice la voyait de loin et était heureuse. Le Docteur lui dit "Nous sommes tous des machines à remonter le temps, Alice. Fermez les yeux et souvenez-vous." Elle avait surmonté son deuil.

Le Docteur se proposa de ramener Alice chez elle, mais elle lui répondit que le TARDIS était son foyer et qu'elle voulait aller "de l'avant". (DW : The Comfort of the Good (Comics))

Personnalité Modifier

Alice est un personnage sombre et triste : elle a perdu ses parents, son travail et son appartement, et a subit pendant son enfance le racisme.

Elle trouve un échappatoire à son quotidien dans ses voyages avec le Docteur, même si elle n'y voit pas une finalité absolue et souhaite tout de même affronter sa réalité, remettre de l'ordre dans sa vie, et faire son deuil.

Voyant le Docteur comme un Dieu montrant des choses impossibles mais incapable de l'aider face à ses plus gros problèmes et l'empêchant par moment de faire son deuil, Alice se dispute souvent avec le Docteur et se pose pendant un certain temps la question de sa nature morale, ou de savoir si elle doit rester avec lui.

Ses relations avec Jones sont aussi très tendues.

Manipulé par le chasseur de talent qui prit l'apparence de sa mère, elle retomba vite dans le chagrin et voudra se venger.

Tout cela combiné fait d'elle, dans un premier temps, un personnage triste, colérique, tiraillé entre faire son deuil et y échapper.

Cependant, elle surmontera son deuil et exprimera aller de l'avant, après avoir soutenu le Docteur de la perte de son TARDIS et avoir compris avoir trouvé avec lui un nouveau foyer, une nouvelle famille.

Habitudes et signes particuliers Modifier

Elle est capable d'utiliser une arme à feu. COMICS : The Friendly Place (Comics)

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .