FANDOM


La Loi de non-interférence (en version originale, la Non-interference Policy) est une loi fondamentale des Seigneurs du Temps déterminant leur attitude par rapport au reste de l'Univers.

Origines Modifier

C'est Rassilon qui crée le premier les principes de cette loi (DWM: The Final Chapter). Elle n'est cependant pas réellement formelle.

Après la Guerre opposant les Seigneurs du Temps aux Grands Vampires, les Seigneurs du temps ont abandonné la violence mais ont continué à s'ingérer dans les affaires du reste de l'Univers. Les résultats ont été désastreux, surtout pour le peuple de Minyos. Considérant les Seigneurs du Temps comme des quasi-dieux, les Minyans étaient équipés de leur technologie mais n'avait pas la maturité nécessaire pour l'utiliser. Ils ont presque tous été exterminés après l'éclatement d'une guerre nucléaire sur leur planète (DW: Underworld).

Horrifiés, les Seigneurs du Temps ont alors décidé d'observer une politique plus stricte. Désormais, ils ne pourraient plus qu'observer le reste de l'Univers sans jamais s'ingérer dans les affaires de quiconque.

Exceptions Modifier

En réalité, sous les dehors d'une loi stricte, cette politique pouvait être appliquée de façon assez souple. Durant la Guerre Millénaire, Rassilon a décidé de rejoindre la bataille contre l'Esprit Fou de Bophemal (PDA: The Quantum Archangel). C'est également un Seigneur du Temps, Irving Braxiatel, qui est à l'origine de la Convention Armageddon qui a mené au bannissement des armes de destruction massive au sein des espèces civilisées (MA: The Empire of Glass).

Le Cas du Docteur Modifier

A plus d'une occasion, le Docteur a été utilisé par ses pairs pour effectuer certaines tâches à leur place. Étant renégat, ils pouvaient nier avoir une quelconque influence sur lui, ce qui arrangeait bien leurs affaires (DW: The Two Doctors).

C'est en partie la loi de non-interférence qui conduit le Docteur à quitter Gallifrey. Il considère en effet que le mal doit être combattu quoiqu'il en coûte, et surtout qu'on peut intervenir pacifiquement. Il ajoute de plus s'ennuyer chez lui et donc vouloir se frotter un peu au reste de l'Univers. Une fois localisé par ses pairs, il est cependant traduit en justice pour avoir brisé cette loi (DW: The War Games).

Le Docteur défend ses positions en convaincant les Seigneurs du Temps que ses actes n'étaient pas vains. Très ironiquement, ces derniers le punissent alors d'être intervenu dans les affaires de planètes moins avancées que la sienne... en l'obligeant à continuer de faire de même. Ils l'exilent sur Terre au XXème siècle avec son TARDIS devenu inutilisable. (DW: Spearhead from Space).

Parmi les missions imposées au Docteur par les Seigneurs du Temps, on peut citer :

Cette liste est bien entendue exhaustive


La Guerre du Temps : briser la loi Modifier

Afin de survivre à la Guerre du Temps, les Seigneurs du Temps ont fait la plus grande entorse possible à leur règlement : envisager de détruire l'Univers pour devenir des créatures de pure conscience. Le Docteur a cependant devancé ses pairs en les détruisant ainsi que les Daleks en les isolant dans le vortex du Temps. Bien que ces derniers aient tenté de réitérer leur plan en 2009 après avoir été ramenés par le Maître, il les renvoie une nouvelle fois en pleine Guerre et isole une nouvelle fois Gallifrey et toutes les menaces apportées par elle (DW: The End of Time).

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .