FANDOM


Vous êtes peut-être à la recherche de la liste des compositeurs de musique de fond.
La musique de fond est la musique qui ne peut pas être entendue par les protagonistes d'une histoire. Elle sert donc uniquement au confort de l'audience.

Dans les années 60, les épisodes de Doctor Who n'avait souvent pas de musique de fond à proprement parler, mais plus une composition de sons spéciaux divers et variés. Ce n'est qu'avec l'arrivée de Barry Letts à la production que la série commença à bénéficier de véritables morceaux composés pour l'occasion.

Pendant les années 70, la musique de fond de la série fut presque exclusivement (avec quelques exceptions notables) composée par Dudley Simpson, et interprétée par des instruments traditionnel et parfois un synthétiseur. Le budget ne permettait pas l'emploi d'un orchestre complet mais Simpson fut capable d'utiliser des instrumentistes pour représenter les sections majeures d'un orchestre.

Le producteur John Nathan-Turner, cependant, renvoya Dudley Simpson à son arrivée sur Doctor Who. De The Leisure Hive à Survival la musique fut presque exclusivement jouée sur synthétiseur, avec quelques ajouts exceptionnels comme la guitare électrique (les musiques de Paddy Kingsland et la musique de Survival) ou l'harmonica (The Happiness Patrol).

La première musique de fond à bénéficier d'un orchestre entier fut celle du téléfilm de 1996, intitulé en français Le Seigneur du Temps, composée par John Debney. En 2005, au retour de la série, Murray Gold voulut continuer dans la tradition de Debney, mais il ne put à l'origine obtenir un orchestre que pour le thème principal de la série. Les musiques orchestrales n'apparurent qu'avec la montée du budget qui suivit le succès de la saison 27 (ou saison 1 de la nouvelle série). À partir de The Christmas Invasion, tous les épisodes eurent droit à une musique orchestrale, ce qui permit au chef d'orchestre et arrangeur de la série, Ben Foster, de se faire connaître presque autant que Murray Gold.

La nouvelle série de Doctor Who a également parfois bénéficié de n'utilisation de musiques préexistantes telles que "Englishman in New York", "Sunshine" ou "Chances".

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .